Exposition
Exposition

Solidaires / Laurent Delaire

01 NOV > 30 NOV.
Opéra-ThéâtreExposition visible les jours de spectacles

Clermont Auvergne Opéra et l’Orchestre national d’Auvergne ont décidé d’être solidaires des artistes plasticiens de la Région Auvergne, qui n’ont pu exposer et vivre de leur art durant toute la période de fermeture des lieux culturels.
L’Opéra-Théâtre leur ouvre ainsi ses portes, avec l’autorisation de la Ville, pour une exposition de novembre 2021 à juin 2022.

7 ARTISTES SÉLECTIONNÉ.ES

Un jury composé de 5 membres de chacune des deux structures et de Jean-Charles Vergne, directeur du FRAC Auvergne, s’est réuni le 25 mai 2021 pour choisir 7 artistes parmi les 142 propositions reçues. Ainsi, au cours de la saison 2021-2022, un artiste sera invité chaque mois à exposer ses œuvres dans les couloirs de l’orchestre et du 1er balcon.

LES ARTISTES EXPOSÉ.ES
NOVEMBRE 2021 / Laurent Delaire, peintre
DÉCEMBRE 2021 / Clément Moussière, photographe
22 JANVIER – FÉVRIER 2022 / Anne-Marie Rognon, peintre
MARS 2022 / Elza Lacotte, illustratrice
AVRIL 2022 / Charles Rostan, photographe
MAI 2022 / Hélène Latte, peintre
JUIN 2022 / Sébastien Layral, peintre

SOUTIEN FINANCIER
Au-delà de la visibilité offerte, un soutien financier sera garanti aux artistes au titre de la rémunération du droit de présentation, assurés par Clermont Auvergne Opéra et l’Orchestre national d’Auvergne.

Vous souhaitez, vous aussi, soutenir les artistes exposés ?
Vous pouvez déposer un don en espèces dans une des urnes présentes dans le Hall de l’Opéra-Théâtre, dont l’intégralité sera reversée à l’artiste à l’issue de l’exposition.
Vous pouvez acquérir une ou plusieurs œuvres directement auprès de l’artiste. Une fiche de prix des tableaux exposés avec le contact de l’artiste est disponible à cet effet.

Laurent DELAIRE

Laurent Delaire est né en 1971 à Clermont-Ferrand. Parallèlement à une carrière d’enseignant et de traducteur, il développe une pratique autodidacte à laquelle il se consacre désormais pleinement.

Je propose pour cette exposition à l’Opéra-Théâtre un cycle de peintures à l’huile sur panneau de bois, Ces blancs que je creuse.

A plusieurs reprises durant le processus de création, le tableau est uniformément recouvert de medium noir (à l’huile). Puis ce dernier est méticuleusement essuyé afin de mettre à jour le dessin initial ainsi que le support blanc. Par ce travail de soustraction de la peinture je ne cesse d’affiner les valeurs pour obtenir entre autres les différents effets produits par une lumière qui semble diffuser depuis le fond du tableau.

L’étape ultime, celle-là même qui caractérise ce cycle, consiste à retirer des parties de l’image finale (rectangles, lignes, quadrillages etc) à l’aide de divers outils coupants. Le geste, beaucoup plus radical que l’essuyage qui a précédé, me permet en quelque sorte de proposer deux espaces-temps sur une même image. Il y a d’abord celui de l’image peinte, mûrement pensée et longuement travaillée, puis il y a celui de l’origine, l’espace vierge d’avant la peinture. Les deux se superposent au point parfois qu’on ne sait plus tout à fait lequel a précédé l’autre.

Retour saison