Opéra

Turandot

Opéra en trois actes
Livret de Giuseppe Adami et Renato Simoni, d’après la fable de Carlo Gozzi
Musique de Giacomo Puccini
Création : Scala de Milan, 25 avril 1926

MAR. 28 & MER. 29 MARS 2023
Mardi 28 mars 2023 – 20h
Mercredi 29 mars 2023 – 20h accessible en audiodescription avec le soutien d’Aesio Mutuelle
Maison de la Culture, salle Jean Cocteau
2h20 Entracte compris
Chanté en italien – Surtitré en français
de 12 à 55 €

Production Opéra 2001

Direction musicale Martin Mázik
Mise en scène Matteo Peirone et Gualtiero Ristori
Direction Artistique Luis Miguel Lainz
Création costumes et Décors Alfredo Troisi
Réalisation des décors Laboratorio Tecnoscena (Italie)
Costumes Sartoria Arrigo (Italie)
Chaussures Calzature di Epoca (Italie)
Perruques Artimmagine de Emanuela Passaro (Italie)

Turandot Chrystelle di Marco ou Mélanie Moussay
Calaf David Baños ou Eduardo Sandoval
Liù Yeonjoo Park ou Gabrielle Philiponet
Timur Ivaylo Dzhurov ou ND
Altoum ND
Ping Paolo Ruggiero
Pang Vicente Esteve
Pong ND
Un mandarin Mattia Ricci

Chœur Coro Lirico Siciliano
Orchestre Opéra 2001

Quand un compositeur parvenu au terme de sa vie déclare : « Toute la musique que j’ai écrite jusqu’à présent me semble une plaisanterie en comparaison de la musique que j’écris en ce moment », et que ce compositeur se nomme Puccini, il y a de quoi prêter attention. 

Avec cette fable d’un romantisme barbare qui nous fait voyager en plein cœur de la Chine impériale, Puccini compose une œuvre testamentaire d’une dangereuse beauté où tout est immense et somptueux. Dans ce drame, une princesse hautaine et cruelle promet d’épouser celui qui résoudra trois énigmes. En cas d’échec, ce sera la mort. Calaf, fasciné par la princesse, résout les trois énigmes mais lui lance aussi un défi : il s’avouera vaincu si Turandot découvre son nom. Une seule personne connaît ce nom, l’esclave Liù, amoureuse de Calaf. L’histoire est centrée sur ces deux figures féminines que tout oppose : la froide princesse Turandot, être féroce mû par la vengeance et la touchante Liù qui incarne l’amour jusqu’au sacrifice suprême, archétype des héroïnes pucciniennes dont la fragilité et la candeur signent la perte inéluctable. Elle est la dernière « sœur » de la Mimi de La Bohème et de la délicate Madame Butterfly, et forme un contraste saisissant avec l’inflexible Turandot.

Le tragique de la passion que viennent contrebalancer des parenthèses comiques, l’intensité du drame intimiste teinté du charme mystérieux de l’Orient, l’atmosphère envoûtante des légendes fantastiques, sont autant d’éléments de ce monument de l’art lyrique où Puccini porte au plus haut les possibilités expressives de la mélodie.

Sommet de l’opéra italien du début du 20ème siècle, Turandot est surtout l’ultime chef-d’œuvre de Puccini qui sait rendre grandiose l’infiniment délicat.

Avant-scène 30 minutes pour découvrir le spectacle
Maison de la Culture - Mar. 28 mars 2023 - 19h
Retour saison