Projet artistique

Créé en 1983 en association Loi 1901, Clermont Auvergne Opéra s’appelait alors Centre lyrique et organisait essentiellement le Concours international de chant de la Ville de Clermont-Ferrand quand, en 1998, la municipalité clermontoise lui confie la création d’une Saison lyrique. Alliant qualité, diversité, ouverture et originalité, elle connaît rapidement un succès populaire très marqué : les chiffres clés de la saison 2018-2019 sont éloquents avec 22 181 spectateurs dont plus de 15 000 à Clermont-Ferrand, un taux de remplissage de 95% de l’Opéra-Théâtre et 38% de jeunes de moins de 27 ans dans le public.
Déployant ses spectacles à l’Opéra-Théâtre fraîchement rénové et mêlant œuvres du répertoire et créations, il a permis à Clermont-Ferrand de retrouver sa place parmi les villes « lyriques », tout en travaillant au renouvellement de son public par une intense politique d’éducation artistique et culturelle.

Attentive aux débuts de jeunes artistes grâce à son Concours international de chant biennal, sa saison s’ouvre également à des personnalités connues internationalement comme Philippe Jaroussky, Felicity Lott, Sandrine Piau, Pretty Yende, Werner Güra, Patricia Petibon, Sonya Yoncheva, Natalie Dessay, Ludovic Tézier, Jean-François Borras, Montserrat Caballé, Jordi Savall, José van Dam, Julia Migenes, Teresa Berganza, Patrizia Ciofi… dans des répertoires variés allant de la période baroque à la musique de notre temps.
Ouvert à tous les talents et à tous les partenariats – en particulier avec le Centre Français de Promotion Lyrique, la réunion des Opéras de France et ses membres – Clermont Auvergne Opéra crée régulièrement des ouvrages lyriques avec l’Orchestre national d’Auvergne, Opéra Nomade et Opéra Eclaté, et met un point d’honneur à faire réaliser à Clermont-Ferrand décors et costumes nécessaires à ses productions.

Depuis 20 ans, le public a pu ainsi assister à plus de 500 manifestations.


Outre la saison lyrique clermontoise, Clermont Auvergne Opéra a également pour missions :

> une diffusion lyrique régionale, nationale et européenne depuis 2006 (plus de 200 représentations),
> une intense médiation culturelle en direction des jeunes et des publics empêchés, avec en particulier son projet Lyrique en quartier(s) qui irrigue les différents quartiers prioritaires de la ville,
> le Concours international de chant de Clermont-Ferrand.

Désormais membre adhérent de la Réunion des Opéras de France, Clermont Auvergne Opéra affirme son ambition – l’excellence pour tous – et est la première institution culturelle à placer la Marque Auvergne dans son logo, exprimant ainsi son attachement à ce territoire et à ses valeurs.

Fort de cette double reconnaissance régionale et nationale, institutionnelle et artistique, le Centre lyrique a symbolisé son développement en devenant officiellement depuis janvier 2020 Clermont Auvergne Opéra.

Clermont Auvergne Opéra est également membre du Centre Français de Promotion Lyrique.

- Chiffres clés -
Saison 2018-19
22 000
spectacteurs
15 000
spectacteurs à Clermont-Ferrand
875
abonnés
95%
TAUX DE REMPLISSAGE DE L'OPÉRA-THÉÂTRE
38%
DE JEUNES DE -27 ANS
LA MÉDIATION EN 2019
+ de 6 300
personnes touchées
+ de 5 300
jeunes de -27 ans
800
personnes ont participé à Lyrique en quartier(s)
200
personnes en situation de handicap ou de précarité
PIERRE THIRION-VALLETÀ LA DIRECTION ARTISTIQUE
PIERRE THIRION-VALLET

Médecin de formation, il débute ses études musicales au Conservatoire de Clermont-Ferrand dans la classe de Bernard Plantey. Travaillant son répertoire avec, entre autres, Gabriel Bacquier, Janine Reiss et Mady Mesplé, il obtient plusieurs Premiers Prix et Grands Prix dans des concours nationaux et internationaux. Il développe une carrière de basse qui lui fait aborder les styles les plus divers avec une prédilection pour la musique baroque qu’il chante sous les directions notamment de Jean-Claude Malgoire et Antonio Florio.

Depuis 1997, il est d’abord régisseur général puis directeur général et artistique du Centre lyrique Clermont-Auvergne. Parallèlement, il réalise les mises en scène d’opéras qui pour la plupart, ont tourné en France et en Europe. Citons Il Barbiere di Siviglia, Il Signor Bruschino, L’inganno felice et L’Italienne à Alger de Rossini, Imeneo de Haendel, La chanson de Fortunio, La Grande-Duchesse de Gérolstein, Le Voyage dans la lune, Le Violoneux, Tromb’al-ca-zar et Ba-Ta-Clan d’Offenbach, The Tempest de Purcell, Le Toréador d’Adam, L’Enlèvement au sérail, La Flûte enchantée, Les Noces de Figaro, Così fan tutte et Don Giovanni de Mozart, La Chauve-souris de Strauss ou encore Carmen de Bizet, La Traviata, Rigoletto et Falstaff de Verdi, Tosca et Madame Butterfly de Puccini, La Walkyrie et L’Or du Rhin de Wagner, The Telephone de Menotti et La Voix humaine de Poulenc.

Pierre Thirion-Vallet est l’auteur d’une biographie consacrée à Maria Callas : Maria Callas, les années françaises.